Entrelacs

 

Midgard

Midgard, du vieux norrois Miðgarðr, signifie littéralement « enceinte du milieu ». Ce terme désigne en premier lieu, dans la mythologie nordique, la fortification érigée autour du monde par les fils de Bor à partir des cils du géant Ymir pour se protéger de ses descendants, les géants. Par la suite, Midgard désigna également le domaine protégé par cette fortification où vivaient les hommes, Mannheim.

Le mot existe aussi en vieil-anglais sous la forme middan-geard ou middan-eard (de middan, « milieu », et geard, « espace clos », ou eard, « l'habitat, la maison, la terre où on habite »). Le mot avait sans doute à l'origine une signification mythologique comparable à celle de son équivalent norrois, mais dans la littérature vieil-anglaise, il est utilisé dans un sens compatible avec le christianisme : cette terre, par opposition au paradis ou à l'enfer. En vieux-saxon, on trouve le mot middil-gard (de middil, « milieu », et gard(o), « espace clos ») dans le poème Heliand, utilisé de la même manière qu'en vieil-anglais.

J. R. R. Tolkien, spécialiste des langues et littératures vieil-anglaise et norroise, a popularisé le terme en utilisant sa traduction moderne (middle-earth, ou « terre du milieu ») dans ses romans, qui ont eu une influence considérable sur la culture populaire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 17/04/2016