Blog en Nord

Guérisseur, Divination, Relaxation

 

Freddy et Corneille

 

Il y a 38 ans que j'ai rencontré ce messager,

Et avant et après lui,

Nombre d'épreuves ont jalonné ma vie,

Puis d'autres animaux me sont apparus,

Et à certaines occasions troublantes,

Des synchronicités même.

Mes grands-mères ont connu ces phénomènes aussi.

Je suis convaincu que ces épreuves

Ne sont pas apparues sans raisons.

Il se peut que je puisse vous aider.

Si oui laissez moi un message en cliquant sur ma photo.

Bien à vous.

 

 

cI-aprés un lien intéressant

http://le-temple-de-freyja.e-monsite.com/pages/chamanisme/

Armée Séparatiste Européenne (A.S.E.)

Le Pacte de Marrakech, la voie de l'esclavage, ne présage rien de bon. Sous couvert de réchauffement climatique, de guerres fomentées par les industries de l'armement et autres mises en scène "humanitarisées" par les papes Soros, Attali, BHL and Co, l'ONU organise l’avènement d'une humanité 2.0 où les "unités" humaines suivront un plan dont elles ne connaissent pas les desseins. Une terre globale qui sera contrainte de suivre le projet d'une caste hermétique et qui ne laissera suivre aucun autre choix que le sien. 

Ceux qui n'ont pas signé ce Pacte qui cache en fait la plus grande traite humaine organisée à l'échelle mondiale seront de fait devenus des parias à discréditer et dans le pays desquels des cellules pro-pacte de Marrakech seront infiltrées afin de déstabiliser leur pouvoir. 

Autant dire que les troubles seront exponentiels et quasi généralisés. Des frontières puissamment gardées existeront pour un temps. Mais l'armée mondialiste deviendra de plus en plus puissante enrôlant des pions apatrides en mal d'une solde, d'un gite et d'une mission inventée par une hiérarchie apatride s'étant offerte à la finance dématérialisée. 

J'ai ouï dire lors d'une fulgurance dans les limbes qu'une armée séparatiste européenne était en train de se lever. 

A.S.E. L'Armée Séparatiste Européenne.  Tout un symbole quand on connait la signification mythologique du mot "Ase". Cela annonce un conflit long de l'authentique contre une démagogie d’apparat qui soumettra l'Humain jusqu'à le remplacer. L'aspect rassurant de cette fulgurance réside dans la volonté de ce soulèvement de ne pas faire de victimes collatérales, ne laissant aucune marge de manœuvre aux officines mondialistes qui voudraient salir la réputation de l'A.S.E.

Les limbes savent que des millions d'âmes suivront l'odeur du souffre, elles s'acheminent vers l'abîme des illusions en s'écartant de leurs origines, du creuset de la famille. Peu dévieront de l'Orlög et d'autres lutteront en guettant l'oeuvre fatidique.

La globalisation... Qu'a-t-elle à nous offrir de plus ?

Par contre, elle est plus qu'avantageuse pour nos prétendus "ès-supérieurs" qui vivent dans l’irréelle débauche de luxe et de liberté. Ils ont ouvert la voie de l'esclavage 2.0 en signant le Pacte de Marrakech.

Hymne à la Déesse-Mère

 

 

Ôde de Freyr à Freyja

 

J'ai pour passion, la beauté,

Elle a plusieurs corps,

Celui de la Femme d'abord,

La Femme, cette Oeuvre magnifiée

D'une éternité travailleuse.

Il est une image que j'aime auréolée de Fleurs,

C'est celle de la Dame et de la Demoiselle,

Pleines de charmes, qui, 

De leurs seins généreux, 

Enivrent et apaisent les âmes.

Tout en elles invite à la contemplation, 

A la dévotion, à la vénération et,

Impunément au voyeurisme.

Ce rapport, de cet être avec sa mère,

Veut être pour moi, une sorte de recueillement,

De retour aux sources, puis à la Source,

Que je ne peux ni veux oublier.

Mon âme est enluminée de Féminité,

Et auréolée de Maternité. 

La laitance maternelle se compare

Aux plus suaves élixirs.

Ce breuvage originel exhale un divin parfum,

Et exulte des sensations

Que le temps à sournoisement recouvert de ses limbes. 

La poitrine de la Mère Sacrée

Est une Rose double, d'où s'écoulent

Et se rejoignent, deux sources de néctar délicat,

Qui excite mon âme

Au point de me procurer tressaillements.

Je suis un être-enfant,

Qui ouvre les yeux sur un paradis charnel

Et réconfortant à souhait. 

J'offre mon corps à qui le veut,

Pourvu que l'on m'abreuve,

Sur les Monts des Aréoles,

A la Chapelle des deux seins.

 

La Racine de Seydr - 9 décembre 2001