Blog en Nord

 

Afficher l'image d'origine

Kirkjufellfoss, Northern Lights, Aurora Borealis, Islande

 

En parallèle du site, j'espère grâce à ce blog élargir notre vision du monde nordique, en déployant plusieurs rubriques :

 

- Archéologie,

- Musique,

- Littérature,

- Cinéma...

 

Devenez les envoyés spéciaux de ce blog en nous rapportant des infos, photos ou vidéos de qualité que nous mettrons en ligne après les avoir vérifié. 

Entrelacs

Coup d'Etat pour retrouver la France authentique

Je prie tous les jours pour qu'un coup d'Etat sauve ce qui reste de l'âme occidentale. D'abord en France et ensuite dans toute l'Europe. Et là on pourra créer une Europe authentique et forte. Et dehors la lie musulmane.

Dans 18 ans suis en retraite. Je donne mes biens à mes enfants et j'agis si d'ici là la France n'a pas encore été sauvée.... Les anciens feront le boulot... Maison de retraite ? Non. Prison ou Champs Elysées mythologiques... Voilà comment ne pas encombrer les maisons de retraite et finir dignement.

Vérité sur l'islam. Une spécialiste parle.

 

La spécialiste de l'islam en France nous éclaire sur les objectifs de cette religion. Naïfs, s'abstenir. http://www.famillechretienne.fr/filinfo/marie-therese-urvoy-le-terrorisme-islamique-sent-que-l-occident-est-fragile-183004

Marie-Thérèse Urvoy: «Le terrorisme islamique sent que l’Occident est fragile»

 

L’islamologue et professeur d’histoire médiévale de l’islam explique les attentats du 13 novembre dernier par la conjugaison d’une application littérale du Coran et l’abjuration par l’Occident de ses racines chrétiennes.

Quelles sont les justifications religieuses des terroristes ?

Les terroristes appliquent littéralement le Coran et les traditions prophétiques. Chaque acte de Daech réussit à s'appuyer sur l'un ou l’autre. À leurs yeux, ces fanatiques ne font qu’appliquer l’ordre divin.

Pourquoi avoir frappé ici et maintenant ?

Il y a vingt-cinq ans, le grand orientaliste Bernard Lewis avait dit : « Si l’Occident ne se réveille pas, dans vingt ans, il est islamique. » Tout le monde lui est tombé dessus, musulmans comme Occidentaux ! Et bien, nous ne sommes pas très loin du compte aujourd’hui.

Actuellement, le terrorisme islamique sent que l’Occident est extrêmement fragile. Il sait que l’Occident est ébranlé dans ses fondations que sont la civilisation et la culture judéo-chrétienne. Par souci de multiculturalisme et d’ouverture, nous avons abjuré nos traditions européennes. De laxisme en démissions, l’Occident est devenu naturellement un terrain propice au remplacement.

Mais n’y a-t-il pas également dans le Coran des raisons qui pousseraient les terroristes à agir aujourd’hui plus particulièrement, une sorte d’accomplissement des écritures à un moment donné de l’Histoire ?

La seule anticipation qu'on peut relever dans le Coran est la prédiction du triomphe ultime de l'islam. Il n'y a pas d’échéancier. En revanche, dans beaucoup de hadiths du prophète et dans le Coran, il est demandé aux musulmans de chercher à répandre et imposer les droits d'Allah et de ses adeptes au monde entier. C’est à eux de décider le moment pour le faire. Allah leur dit en substance : « Quand vous déciderez que l’heure est venue, je vous aiderai et vous donnerai la victoire. »

Quel est le but du musulman sur la Terre ?

Le musulman est sur Terre pour adorer le Dieu du Coran, s’acquitter des cinq piliers du culte (la profession de foi, l’aumône légale, le jeûne ou ramadan, la prière cinq fois par jour plus la prière collective du vendredi midi avec le prêche de l’imam à écouter obligatoirement, et le pèlerinage à La Mecque), et ramener l’humanité entière à l’islam. Parce que, pour les musulmans, l’humanité entière naît musulmane, mais perd le message soit par oubli personnel, soit sous l'influence du milieu. S’il y a des juifs et des chrétiens, ce sont des accidents de l’Histoire : on est juif parce que nos parents sont juifs, et on est chrétien parce que nos parents sont chrétiens, etc. Tout musulman a donc pour rôle de ramener chacun à son islam originel et naturel.

Pour les musulmans, l’humanité entière naît musulmane, mais perd le message soit par oubli personnel, soit sous l'influence du milieu. Tout musulman a donc pour rôle de ramener chacun à son islam originel et naturel.

Comment les attentats peuvent-ils contribuer à ramener chacun à son état d’islam primitif ? Ce mode de conversion ne peut susciter qu’une condamnation.

Les terroristes ne veulent pas convertir, ils veulent élargir le territoire de l’islam. Depuis les premiers temps, il y a sur terre le « domaine de l’Islam » et le domaine de l'infidélité, qui devient de ce fait « domaine de la guerre ». La guerre y est licite, voire obligation personnelle et collective pour les « croyants » (c'est-à-dire, dès le Coran, les seuls musulmans). Ceci signifie l'application du plan d’Allah pour l'humanité.

Un verset ne dit-il pas « tu ne tueras pas » ?

Ce verset est tronqué. Il dit : « Tu ne tueras point des hommes innocents », mais c’est à chaque musulman qu’il revient de juger de cette innocence. Tous les musulmans jouissent d’une élection divine, Dieu les a désignés comme étant « la meilleure communauté (oumma) qu'on ait fait surgir pour les hommes ». Chaque musulman détient le critère du bien et du mal. « Vous ordonnez le bien, vous interdisez le mal et vous adorez Allah » (sourate III, verset 110). Chaque terroriste agit donc avec la conviction qu’il est dans son droit. N’importe qui, habilité par une partie de la oumma, peut prononcer une fatwa, car il n’y a pas de magistère. Les citations de versets tronqués sont hélas fréquentes.

Nos professionnels du dialogue islamo-chrétiens citent souvent le verset de l’amitié dans lequel Allah parle aux croyants (les musulmans) en leur disant : « Tu trouveras que les gens les plus proches des croyants, par l'amitié, sont ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens" » (V, 82). Mais la suite n'est jamais citée : « Quand ils entendent ce qu'on a fait descendre vers l'Envoyé, tu leur vois répandre des larmes de leurs yeux à cause de ce qu'ils savent de vérité. Tu les entends s'écrier : "Seigneur nous croyons ! Inscris-nous donc avec les témoins" » (V, 83). Autrement dit, il s'agit d’ “amis chrétiens” en train de se convertir à l’islam. En outre, le « verset de l’épée » (IX, 5) est considéré comme abrogeant ce verset de l’amitié, puisqu’Allah y recommande aux croyants de traquer tous les infidèles : « Tuez les infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les et dressez pour eux des embuscades ! S'ils reviennent [de leur erreur], s'ils font la prière et donnent l'aumône, laissez-leur le champ libre. » L’islam prône l’amour, oui, mais l’amour entre croyants.

L’islam prône l’amour, oui, mais l’amour entre croyants.

Vous semblez critique à l’égard du dialogue islamo-chrétien…

Les partisans d’un certain dialogue islamo-chrétien présentent ce dialogue comme quelque chose de presque sympathique sauf que, dans la réalité, il est appliqué au mépris de l’identité de chaque croyance. On aboutit à un syncrétisme avec des prières communes, on a doublé la communion par une distribution de dattes, on récite la Fâtiha à côté du Pater, s'il y a un autel on dispose côte à côte Bible et Coran, et on fait ensemble des pèlerinages à Chartres et à Saint-Jacques de Compostelle. Tout cela pour faire réussir une entreprise des plus hasardeuses. Je pense comme Benoît XVI que, sur le plan théologique, on ne peut pas trouver de formule qui permette de respecter à la fois la foi des chrétiens et la croyance des musulmans.

Au lieu d'un dialogue théologique illusoire, il faut que les chrétiens aident les musulmans à trouver la liberté d'esprit dont ils sont privés dans leur croyance. Par ailleurs, il faut travailler essentiellement sur le plan humain, c’est-à-dire exercer la charité chrétienne par l'exemple et la collaboration, mais mesurée, sans céder.

Quel sens ont la vie et la mort chez les musulmans ?

Allah présente la vie dans un binôme où il promet des rétributions ou des châtiments. Les rétributions sur Terre prennent la forme de réussites de toutes sortes, et en particulier de butins, comme c’était le cas pour Mahomet ; et au Ciel, les bons croyants reçoivent les délices promis dans le Coran. Les châtiments sont distribués sur Terre par la communauté des croyants et, au Ciel, ils prennent la forme de l’enfer.

N’y a-t-il pas d’autres moyens que de se faire kamikaze pour gagner le paradis d’Allah ?

Si, bien sûr, en pratiquant toute sa vie les cinq piliers du culte et en faisant des bonnes œuvres. Le kamikaze – que certains croyants appellent « martyr » – va plus vite, et il a au Ciel des rétributions supplémentaires. Les terroristes veulent gagner du temps pour l’islam. Pour eux, ils ne sèment pas la terreur, ils sont face à une Terre qui leur résiste.

Il faut noter que beaucoup de djihadistes sont issus de la délinquance ordinaire. Très souvent, ils ont été recrutés en prison. Si une part de ces types d’actes s’explique par le Coran, une autre est due au nihilisme qui frappe la jeunesse à la dérive. Comme Mohamed Merah, ce sont des nihilistes qui projettent leurs problèmes psychologiques sur le corpus islamique dans lequel ils trouvent du répondant. Tous les terroristes ne sont pas des musulmans dans le sens où nous l’entendons, c’est-à-dire désireux d'approfondir leur religion dans les textes. Ils connaissent tout au plus quelques versets qu'ils utilisent comme slogans.

Il faut noter que beaucoup de djihadistes sont issus de la délinquance ordinaire. Très souvent, ils ont été recrutés en prison. Si une part de ces types d’actes s’explique par le Coran, une autre est due au nihilisme qui frappe la jeunesse à la dérive.

Pourquoi les musulmans sont-ils si peu nombreux à dénoncer les attentats ?

Certains les dénoncent de tout leur cœur et sont sincères. Ils ne veulent pas un islam de ce genre-là, mais ils ont peur. Les autres trouvent ces attentats légitimes et conformes à leur religion. La majorité des musulmans, chez eux ou en terre d'accueil, n'est pas encore disposée à prendre ses distances vis-à-vis de la littéralité du texte coranique. Les esprits critiques, parmi les musulmans, sont réprimés avec violence. J’ai fait mienne cette phrase de l'universitaire tunisien Yadh Ben Achour, qui résume tout : « Le problème de l’islam, depuis toujours et encore plus maintenant, c’est que derrière chaque musulman, il y a un autre musulman, plus musulman encore ».

Élisabeth Caillemer

 

 

Les islamistes massacrent nos innocents

 

Depuis le milieu des années 80 des attentats liés à l'islam ont commencé à frapper sur le sol français (voir le lien ci-après). Dernièrement la menace est exponentielle. Plusieurs civilisations sont à nouveau en lutte. Il suffit de lire "Le choc des civilisations" de Samuel Huntington pour comprendre ou plus simplement d'ouvrir les yeux pour s'appercevoir que l'Occident a fait fausse route en voulant croire comme en Inde au patchwork communautaire. Ceux qui ont forcé l'Occident à accepter l'installation de millions de migrants ont accepté l'inévitable. Mais dans mes propos je n'attaque pas les migrants qui ont tous été invités et trop facilement par une administration complaisante, pour ne pas dire mondialiste. Je n'ai en moi que la vision de mes enfants et petits enfants qui se transmettront cette menace permanente et voisine.

 

Les attentats les plus meurtriers de ces 50 dernières années

 

Des fleuves de sang :

"Les fleuves de sang" d'Enoch Powell (vidéo). La censure a effacé le son, à quand l'image ?

Des fleuves de sang (BV)

 

Georges Marchais, secrétaire général du parti communiste de 1972 à 1994 nous mettait en garde

Son discours d'alerte 

 

Michel Onfray dénonce l'islamisme camouflé :

Hommage à Sarah Halimi