Hof, Hörgr, Vé ?

 

: Convoie l'idée de sacré actif, de pratique cultuelle (voyez l'allemand actuel Weihnacht, "Noël", ou Weihgabe, "offrande"). Régis Boyer. Se rapporter à son excellent dictionnaire ci-dessous et page 829 à propos des Temples.

Le Hof : (panthéon) nordique n'est pas aussi figé que celui de la mythologie grecque, les nombreuses différences de traditions locales ne permettent pas de définir un rôle très précis aux dieux (nombreuses hypostases). Ce panthéon a en outre la particularité d'être constitué de deux familles de dieux, les Ases et les Vanes, vraisemblablement apparues à deux époques différentes et amalgamées au tout début de l'Antiquité nordique, avant le iie siècle av. J.-C.. Les dieux les plus anciens, les Vanes, sont des dieux de la nature, de la fécondité et de la prospérité. Les Ases, plus récents, sont des divinités plus typiquement indo-européennes, et en cela plus proches des dieux gréco-romains, tel Hermód, associé à Hermès/Mercure, et Odin, parfois associé à Zeus/Jupiter. Certains dieux, primitivement majeurs, ont peu à peu été délaissés au profit d'autres, tel Týr, dieu associé à la guerre et à la justice, supplanté par Odin.

Le Hörgr : Un hörgr (vieux norrois, pluriel hörgar) ou hearg (vieil anglais) est un type autel site ou culte, pouvant être constitué d'un tas de pierres, utilisé dans le paganisme nordique, par opposition à une salle couverte utilisée comme un temple (Hof). The Old Norse terme est attesté à la fois dans l'Edda poétique et de l'Edda en prose, dans les sagas islandaises, la poésie scaldique, son apparenté vieil anglais dans Beowulf. Le mot se reflète également dans divers noms de lieux (dans les toponymes anglais comme herse), souvent en relation avec les divinités germaniques. Vieux norrois hǫrgr «autel, sanctuaire», vieil anglais de "sainte Grove; temple, idole». ancien haut allemand harug continuent un proto-germanique * harugaz,peut-être apparenté avec celtique insulaire carrac "falaise". Le terme hörgr est utilisé à trois reprises dans les poèmes recueillis dans l'Edda poétique. Dans une strophe au début du poème Völuspá, la völva dit que tôt dans le calendrier mythologique, les dieux se sont réunis à l'endroit de Iðavöllr et construit un hörgr et un Hof.

 

Ci-dessous un document intéressant mais en anglais

Hof horgr vehof-horgr-ve.pdf (426.05 Ko)