viking

Les femmes ont participé à l'expansion viking

Sciences et Avenir, l'actualité de la science et la vie de la recherche dans le monde

Une étude sur l'ADN mitochondrial d'ossements anciens exhumés en Norvège montre que les Vikings ne laissaient pas leurs épouses à la maison pendant leurs campagnes guerrières.

PARITÉ. Et si l'expansion en Europe des Vikings avait tenu de l'escapade romantique entre amoureux plutôt que de la virée virile entre mâles ? C'est ce que suggère une étude du patrimoine génétique des anciens Scandinaves, qui révèle l'importance des femmes dans la colonisation des îles britanniques au Moyen-Âge.

L'ADN mitochondrial parle

Publiée le 8 décembre 2014 dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society B, l'étude porte sur le matériel génétique extrait de 45 spécimens exploitables d'ossements anciens exhumés dans le centre et le nord de la Norvège et datés entre l'an 793 et l'an 1066. C'est sur l'ADN mitochondrial, qui renseigne directement sur la généalogie maternelle, que les chercheurs se sont penchés. Il a été comparé à celui d'habitants de l'Islande médiévale ainsi qu'à celui de populations modernes d'Europe. Verdict : les femmes vikings ont joué un rôle central dans l'expansion et l'établissement en Atlantique nord. Les femmes des Orcades et des Hébrides extérieures ont en particulier contribué à la colonisation de l'Islande — un résultat qui contredit une étude de 2001, qui indiquait que les colons islandais avaient fait venir avec eux des femmes gaéliques.

Des stéréotypes à revoir

De quoi nuancer fortement l'image d'hommes vikings prenant de force des épouses locales au fur et à mesure de leurs raids meurtriers. Pour l'une des auteurs de l'étude, Erika Hagelberg, du département de Biosciences d'Oslo, la preuve est faite que "les femmes Nordiques ont participé au processus de colonisation. Un nombre significatif d'entre elles a été impliqué dans l'établissement sur les petites îles." Et Jan Bill, professeur d'archéologie viking et conservateur au Musée d'Oslo, qui a également participé à ce travail, va même plus loin : "On sait qu'ils transportaient du bétail, donc pourquoi ne pas emmener les enfants avec eux aussi ? Je pense que nous avons affaire à des groupes familiaux, pas seulement des femmes et des hommes adultes." La colonisation viking aurait donc été une véritable entreprise familiale. Par Laurent Brasier.

Un Temple dans les sous-sols de Lille

 

Raven 1

Des Lillois, flamands et autres héritiers des anciennes tribus germaniques ont enfin retrouvé le Temple de leurs ancêtres, premier d'une longue série. Le re-nouveau montre son bec afin d'éclairer son oeil unique sur la monture à huit pattes. Il a montré la voie à la pointe de sa lance. Les corbeaux annoncent sa venue aux quatre coins de l'Europe.