Un ancien grog scandinave

 

Patrick McGovern, un archéologue et chercheur en biologie moléculaire est parvenu à retrouver la recette d’un Grog bu par des civilisations scandinaves antérieures aux Vikings. Grâce à ces résultats, le breuvage est désormais fabriqué et commercialisé par la brasserie américaine Dogfish Head Brewery. Grâce à Patrick McGovern il est désormais possible de se sentir l’âme d’un ancien guerrier nordique. Avec l’aide de la brasserie Dogfish Head Brewery, l’archéologue et chercheur en biologie moléculaire à l'Université de Pennsylvanie, est parvenu à recréer un "grog" bu par des civilisations scandinaves antérieures aux Vikings.

Le breuvage, retrouvé à la base dans des sépultures de personnes de hauts rangs, est désormais disponible auprès de certains magasins d’alcool aux Etats-Unis. Pour réaliser une telle performance, Patrick McGovern a analysé chimiquement les traces de boissons déposées sur d’anciens récipents provenant de quatre sites différents, en Suède et au Danemark. Les résultats de l’étude indiquent que le grog s’apparente à une sorte de bière particulièrement complexe. Le breuvage est un mélange à base d’alcool d’orge, de blé ou de seigle. Dans certain cas, les chercheurs ont même identifié des résidus de vins importés d’Europe du Sud. A cela, sont ajoutés du miel, des canneberges et des herbes comme du myrte, du genévrier ou encore de la résine de bouleau. Un breuvage étonnamment bon "Avec tous ces ingrédients, vous pouvez pensez que la boisson retourne l’estomac. En réalité si vous les mettez avec le juste équilibre et la juste quantité le goût est vraiment très bon" indique à Live Science Patrick McGovern. En s’associant à la brasserie Dogfish Head Brewery, le chercheur est parvenu à recréer le grog pour en faire un produit commercialisé depuis octobre 2013. Baptisée Kvasir, le mélange est très fidèle à sa recette originale. La seule différence réside dans l’utilisation d’agents d’amertume, largement répandue dans la fabrication des bières modernes.


Publié par Maxime Lambert, le 16 janvier 2014



 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau